L’univers du Web est rempli de termes techniques qui, pour la plupart, sont anglophones ou dans d’autres cas, sonnent comme du chinois.

Bien sûr, tout le monde n’est pas nécessairement familier avec ce secteur et son jargon… Alors, que ce soit pour améliorer votre connaissance générale, comme lecture de détente en savourant votre déjeuner le matin ou lorsque vous serez en communication avec nous, ces quelques définitions pourraient vous être utiles.

1. Nom de domaine

On parle de nom de domaine pour évoquer le nom d’un site, c’est à dire son identifiant sur le Web. Il permet d’offrir à un site une adresse permettant aux internautes de le trouver (par exemple la nôtre est lawebshop.ca). Le nom de domaine est composé d’un nom suivi de ce qu’on nomme une extension : .ca (pour les sites canadiens), .org (pour les organismes) ou .com qui a une portée plus générale.
La sélection d’un nom de domaine est très importante afin que votre site soit bien référencé par les moteurs de recherche et bien identifié par ses futurs visiteurs. Dans la plupart des cas, le nom de l’entreprise est le premier choix. Cependant, celui-ci n’est pas toujours disponible ou applicable… Si tel est le cas, il est suggéré de choisir un nom court, facile à retenir et qui décrit bien l’entreprise ou le type de services offerts.

2. Hébergement Web

Un hébergement Web est un système de stockage sur des serveurs dans lequel un site ou même des courriels sont déposés. L’espace d’hébergement nécessaire est déterminé en fonction de plusieurs critères tels que :

  • le nombre de pages du site,
  • le type de contenu qu’on y trouve et leur poids (animations, texte, image, vidéo),
  • le nombre de visiteurs simultanés attendus,
  • et le nombre de courriels à héberger.

Nous offrons, à La Web Shop, différents forfaits via notre division, Le Hangar. Pour en savoir plus : http://lehangar.ca.

3. Wireframes

Dans le domaine du Web design, le terme « wireframe » est utilisé pour décrire un schéma minimaliste représentant la structure qu’aura l’interface d’un site Web. En bon français, on parlera de « maquettes filaires », mais, même au Québec, ce n’est pas l’usage le plus courant.
Par structure on entend la disposition de tous les éléments à intégrer dans une page Web (bandeau, zone de texte, photo, vidéo, bouton, etc.). Ces croquis permettent de se mettre d’accord sur l’aspect ergonomique et fonctionnel du site sans égard à la direction artistique.
Une fois validés, les wireframes sont alors utilisés par le ou la designer Web pour créer les maquettes du site Web (qui cette fois-ci seront belles, promis).

4. Responsive design

Désigné comme site Web « adaptatif » en français, un site ayant un responsive design est conçu pour s’adapter automatiquement à tous les types d’appareils sur lesquels un internaute peut être amené à le consulter (ordinateur, tablette, téléphone intelligent).
Le visuel et la structure de ce type de site vont donc varier en fonction de la résolution des écrans de l’appareil avec lequel il est consulté.
Ainsi, certains éléments du site, souvent décoratifs et pas indispensables à la compréhension du message, ne seront tout simplement pas visibles sur un téléphone intelligent, car ils alourdiraient la lecture et apportent pas ou peu de valeur ajoutée, compte tenu de l’usage en mobilité.
Pour pousser le concept un peu plus loin, l’appellation « mobile first », est une façon de concevoir un site Web en commençant par le design des maquettes destinées aux appareils mobiles considérées comme prioritaires. Une fois les maquettes mobiles validées, il est alors temps de décliner la conception pour une consultation sur ordinateur.
Notons qu’en 2018, 63% des internautes utilisaient leur mobile pour naviguer sur le Web plutôt que l’ordinateur, cette approche mérite donc amplement qu’on s’y attarde.

5. Navigateur Web

Nommé Browser en anglais, un navigateur Web est un logiciel permettant d’afficher un site Web. Les navigateurs choisis varient en fonction du système d’exploitation, lui-même différent selon l’appareil qu’on utilise (Android, iPhone, Mac, Windows, etc.).
Les plus connus sont : Mozilla Firefox, Google Chrome et Apple Safari.
Certaines personnes utilisent encore Internet Explorer, qui est parfois le navigateur par défaut d’un appareil, mais cela est fortement déconseillé car ce navigateur est obsolète… d’ailleurs, certains sites Web ne le supportent plus. Dans ce cas, Edge serait un navigateur plus approprié.

6. Référencement Web

Le référencement Web désigne le fait qu’un site Web soit « trouvable » par un moteur de recherche, et particulièrement par Google. Au-delà d’être simplement référencé, un site, pour rejoindre ses visiteurs, doit être « bien » référencé. Autrement dit, ses visiteurs/clients potentiels doivent le trouver parmi les premiers résultats de la première page de résultats lorsqu’ils font une recherche sur Google.

Il existe deux formes de référencement :

  • le référencement organique ou naturel, c’est sur celui-ci qu’on travaille quand on parle de Search Engine Optimization (SEO). L’objectif du SEO est d’accroître la visibilité du site par les moteurs de recherche. Pour cela, on agit sur la structure même du site (au niveau du code html), sur la nomenclature et la description des fichiers qu’il contient (méta-descriptions) ainsi que sur la qualité, la densité et la fréquence de publication de ses contenus.
  • le référencement payant, c’est sur celui-ci qu’on travaille quand on parle de Search Engine Marketing (SEM). Pour cela, on applique une stratégie marketing pour l’achat de mots clés sur les moteurs de recherche.

À lire aussi : Pourquoi un audit SEO pour mon site Web?

7. Arborescence

Les pages d’un site Web sont organisées en arborescence. Cela signifie que si l’on dessine la carte des pages du site, on observera une sorte d’arbre, soit un ensemble de ramifications émanant d’une page principale (l’accueil du site). De cette page « mère », dépendront des pages « filles », dont dépendront peut-être, à un niveau encore inférieur, des pages « petites-filles », etc. Le terme d’arborescence renvoie, par extension, au plan d’un site Web.

 

Pour compléter ce lexique, voici quelques termes relatifs à l’Ergonomie d’un site Web. La structure de celui-ci comprend certains éléments de base, voici des exemples afin de faciliter la compréhension de chacun d’eux, à partir de notre propre site Web :

8. Header et footer

Le header correspond à l’en-tête d’un site. Présent sur toutes les pages du site, créant ainsi un repère pour l’internaute, cette section comprend généralement :

  • le logo du propriétaire du site (souvent cliquable, il renvoie systématiquement à la page d’accueil du site),
  • les éléments du menu,
  • parfois des éléments d’appel à l’action.

Les composantes exactes sont choisies en fonction de l’objectif du site et de sorte à offrir une expérience utilisateur facilitante;

Le footer correspond au pied-de-page du site et, comme le header, on le retrouve habituellement sur toutes les pages.
Celui-ci peut être composé de différents éléments, adaptés en fonction de l’objectif du site Web, tels que des accès à certaines sections du site, des boutons d’appels à l’action ou encore un formulaire de contact. Généralement, on peut apercevoir la mention « copy right » ainsi que le concepteur du site Web dans cette section :

9. Menu

Le menu peut être présenté de plusieurs façons, il permet aux utilisateurs de naviguer dans le site et d’accéder rapidement aux pages qui le composent.

10. Fil d’Ariane

Cet élément permet à l’internaute de toujours savoir où il se situe au sein de l’arborescence du site. L’usage veut qu’on le retrouve le plus souvent dans le coin supérieur gauche de la page. Sans fioriture il se présente sous la forme suivante :

Accueil > Page rubrique > Page en cours de consultation

Les éléments qui composent le fil d’Ariane sont généralement cliquables et peuvent être utilisés comme un moyen alternatif au menu pour naviguer dans le site.
En anglais on parle de breadcrumb (miette de pain), en référence au conte des frères Grimm, Hansel et Gretel, dont les héros sèment des miettes de pain pour retrouver leur chemin.

 

En espérant que ces quelques définitions vous auront permis d’en apprendre davantage sur l’univers du Web. Si vous avez toujours des questions, communiquez avec nous, nous saurons vous y répondre avec grand plaisir!

Autres articles

Pourquoi un audit SEO pour mon site Web ?

Quel est votre rôle, en tant que client, dans la mise en place d’un site Web?